Bienvenue sur notre site légitimiste

LES ÉTATS-UNIS VEULENT DÉTRUIRE L'EUROPE

Une correspondance datée du 22 janvier 1870 entre deux « Illuminati », Mazzini et Pike, présente non pas une prophétie (dont on ne peut jamais savoir si elle va se réaliser) mais une prédiction. Autrement dit, voilà une organisation secrète qui explique comment elle va provoquer deux guerres mondiales. Et c’est ce qui s’est passé.
« La Première Guerre mondiale devait avoir lieu pour permettre aux Illuminati d’abattre le pouvoir des tsars en Russie et de transformer ce pays en une forteresse du communisme athée. Les divergences suscitées par les agents des Illuminati entre l’Empire britannique et l’Empire allemand furent utilisées pour fomenter cette guerre. Après que la guerre eut pris fin, on devait édifier le communisme et l’utiliser pour détruire d’autres gouvernements et affaiblir les religions.
La Seconde Guerre mondiale devait être fomentée en profitant de la différence entre les fascistes et les sionistes politiques. La guerre devait être menée de façon à détruire le nazisme et à augmenter le pouvoir du sionisme politique pour permettre l’établissement en Palestine de l’Etat souverain d’Israël. Durant la Seconde Guerre mondiale une Internationale communiste aussi forte que la Chrétienté tout entière devait se constituer. Elle devait alors être contenue et tenue sous contrôle « jusqu’au cataclysme social final. »
 Dans la même correspondance est expliquée comment cette organisation secrète va provoquer la troisième guerre mondiale :
« La Troisième Guerre mondiale devait être fomentée en profitant des divergences suscitées par les Illuminati entre le sionisme politique et les dirigeants du monde islamique. La guerre devra être orientée de façon à ce que l’Islam (le monde arabe et le monde musulman) et le sionisme politique (incluant l’Etat d’Israël) se détruisent réciproquement, tandis que dans le même temps les nations restantes, une fois de plus divisées et opposées entre elles, seront en cette circonstance forcées de se combattre jusqu’à leur épuisement complet physique, mental, spirituel et économique. »
Compte tenu de ce que nous savons, ce qui risque de se produire, c’est non pas un conflit majeur entre « le sionisme politique et les dirigeants du monde islamique », mais entre chrétiens et musulmans et aussi entre chrétiens comme cela se déroule actuellement en Ukraine. Ce qui ne change rien à l’objectif final des « Illuminati » : détruire toutes les nations.
Ouvrons donc une parenthèse sur la question de la guerre en Ukraine. Un politologue, Jacques BAUD, auteur du livre « Poutine, maître du jeu ? », nous livre l’analyse suivante :
« On a instrumentalisé l’Ukraine et la population ukrainienne au profit d’objectifs qui ont été formulés par les Américains. Ce ne sont pas des objectifs que j’invente. Ils ont été écrits, on a des documents écrits. On a carrément une marche à suivre qui a été énoncée par les Américains.  Ce qu’on observe aujourd’hui est la concrétisation de ces documents.
Dans ces documents ou dans cette stratégie, l’idée est d’isoler la Russie sur la scène internationale. En fait, on a utilisé à cette fin l’Ukraine et on l’a poussée jusqu’au conflit. Et, là encore, ce n’est pas moi qui le dis, c’est Olekséï Arestovitch, le conseiller de Volodymyr Zelenski, qui, dans une interview de 2019, explique pratiquement mot pour mot ce que l’on observe, trois ans plus tard, en 2022, en Ukraine. Il explique qu’on a fait miroiter à l’Ukraine une entrée dans l’OTAN à condition qu’elle fasse en sorte que la Russie l’attaque. Donc ici, il n’y a absolument aucun narratif russe là-dedans. On est dans le narratif ukrainien, dans le narratif occidental qui l’ont expliqué eux-mêmes, qui l’ont écrit. Simplement ce qui se passe aujourd’hui, et c’est pour ça que j’ai écrit le livre, c’est que, quand on juge le conflit, on a tout simplement effacé tous ces projets, ces plans, ces stratégies qui sont subjacentes de façon à ne laisser apparaître que l’offensive russe. »
Curieusement, Zbigniew Brezinski, qui fut le conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis Jimmy Carter, recommande, dans son livre « Le grand échiquier », d’inclure dans la stratégie américaine la destruction de la Russie. Il se félicite que les Soviétiques se soient épuisés dans le « piège afghan » et répond à l'accusation d'avoir provoqué l'intervention soviétique : « Nous n'avons pas poussé les Russes à intervenir, mais nous avons sciemment augmenté la probabilité qu'ils le fassent. » (Wikipédia). Or c’est exactement la stratégie qu’emploient actuellement les Etats-Unis en Ukraine. Ce qui confirme l’analyse de Jacques BAUD.
Fermons la parenthèse de l’Ukraine et voyons ce qu’écrivait Pike à Mazzini le 15 août 1871 : « Nous provoquerons un cataclysme social formidable (…). Alors partout les citoyens et la multitude désabusée par le christianisme, dont les adorateurs seront à ce moment désorientés et à la recherche d’un idéal, (…) recevront la vraie lumière à travers la manifestation universelle de la pure doctrine de Lucifer révélée finalement à la vue du public, manifestation qui sera suivie de la destruction de la Chrétienté et de l’athéisme conquis et écrasés en même temps. »
Remarquons au passage que nous trouvons là une nouvelle justification de notre analyse constatant un parallèle frappant entre le combat temporel entre anti- et pro-mondialistes et le combat spirituel entre Dieu et Satan.
Puisque nous sommes maintenant dans une tentative de comprendre ce qui nous attend dans le futur, voyons ce que nous disent les prophéties.
La Sainte Vierge, lors de son apparition à La Salette en 1846, laisse ces messages : « Paris, cette ville souillée de toutes sortes de crimes, périra infailliblement. Marseille sera détruite en peu de temps. » et « La France, l’Italie, l’Espagne, l’Angleterre seront en guerre. Le sang coulera dans les rues, le Français se battra contre le Français, l’Italien avec l’Italien. Puis il y aura une guerre générale qui sera épouvantable. »
Pie IX, à la lecture du second secret de Fatima (celui de Mélanie) s’écrit : « Ce sont des fléaux qui menacent la France. Elle n’est pas seule coupable : l’Italie l’est bien aussi ; l’Allemagne, la Suisse, l’Europe ! »
Marie Julie Jahenny, qui a vécu de 1850 à1941, prophétise que Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille et peut-être Brest seront détruites, qu’il y aura un grand krach boursier qui conduira à ruiner l’économie mondiale et que les trois quarts de l’humanité vont disparaître.
Voyons maintenant ce qu’en disent des cercles d’études internes à l’armée française. Un officier parachutiste d’active explique que les membres de son cercle, et d’autres existant aussi dans l’armée aujourd’hui, sont tous d’accord pour considérer qu’un affrontement est inévitable. Des Français de souche alliés à des musulmans se battront contre d’autres Français de souche alliés à d’autres musulmans. Il écrit le 4 juin 2021 : « La fourchette de temps me semble très difficile à évaluer, je préfère ne pas m’y risquer. Mais disons que ce sera nécessairement de notre vivant. La tension ne me semble pas assez importante pour imaginer un conflit avant 2030. Et si rien ne s’est passé en 2050, il sera probablement trop tard et la situation sera définitivement perdue. Cela nous laisse donc 10 ans pour nous préparer à cette fenêtre de 20 ans. »
En résumé, il est très probable que se développeront des guerres civiles dans plusieurs pays européens, suivies de la troisième guerre mondiale. Les guerres civiles en question concernent l’Europe. Quel sera le grand gagnant ? Comme en 1918 et 1945, évidemment les Etats-Unis. Si maintenant on revient au projet des « Illuminati », on devine – en considérant que la franc-maçonnerie reconnaît en Satan son grand chef – que c’est toute l’oligarchie mondialiste qui a pour objectif de détruire l’Europe, selon la devise franc-maçonne « ordo ab chaos » (tout détruire avant de reconstruire).
En conséquence, se placer dans le scénario d’une guerre entre les pays européens membres de l’OTAN et la Russie est jouer le jeu du grand sorcier, les Etats-Unis, qui n’attend qu’une seule chose : que l’on s’entre-tue afin que de l’Europe il ne reste que des ruines.
Comment empêcher cela ? Arrêtons nos guerres civiles, en cours ou potentielles, et unissons nos forces, Russie incluse, contre les Etats-Unis.
Non aux guerres civiles provoquées par les Etats-Unis
Pour une Confédération européenne incluant la Russie

 Notre-Dame de Paris : restons mobilisés !

POUR UN ROI TRES CHRETIEN

Pendant treize siècles, le plus ancien royaume d’Europe, la France, fut dirigé par un Roi surnommé « très chrétien » . Pourquoi ?
Après le baptême de Clovis par l’archevêque de Reims, Saint Rémi, celui-ci laissa un testament indiquant clairement que la vocation de la France était d’abord de défendre la foi chrétienne ; si elle y répondait par ses actions, elle réussirait toutes ses entreprises, mais si elle montrait de l’hostilité vis-à-vis de l’Eglise, elle serait rudement châtiée. L’histoire de la France n’a fait que confirmer cette prédiction. Notamment, depuis 1789 et ses droits de l’homme sans Dieu, ne voit-on pas les catastrophes se succéder, les guerres devenir de plus en plus meurtrières et les régimes politiques être renversés les uns après les autres? A l’inverse, quand nous avons eu un saint roi comme Louis IX (précédé par plusieurs autres qui, avec moins de qualités, avaient vigoureusement défendu la chrétienté), la France a connu un très grand siècle de prospérité dont nous pouvons encore admirer certains effets, comme nos cathédrales.
Tous nos rois savaient que le vrai Roi de France était le Christ et qu’ils n’étaient que leur lieutenant : Jeanne d’Arc l’a fait acter devant notaire par Charles VII, Louis XIV lui-même l’a proclamé. En conséquence, vis-à-vis de son peuple, le roi avait des pouvoirs d’autorité temporelle et des responsabilités spirituelles ; il ne devait pas prendre des décisions politiques contraires à la morale chrétienne.
Le principal combat des rois a été leur lutte contre les pouvoirs féodaux d’abord puis contre les puissances financières (ex : Louis XIV contre Fouquet). Mais ils n’ont pas su stopper la dérive individualiste de la bourgeoisie influente et d’une partie de l’aristocratie.
POUR L’AVENIR :
La nécessité de tourner le dos à cette société devenue mondialiste qui nous mène aux pires catastrophes devient évidente. En remplacement, il faut :
-       un roi , muni de pouvoirs d’autorité puissants, y compris militaires
-       des corps intermédiaires représentatifs (familles, métiers, professions, communes)
-        des lois imprégnées d’esprit chrétien
L’autorité du roi vient en aide à la faiblesse humaine et va jusqu’à écarter les obstacles à la vie surnaturelle de ses sujets : il est le garant des libertés. Loin des idéologies, il convient de retrouver le réalisme chrétien, c’est-à-dire souder le naturel et le surnaturel, le temporel et l’éternel.
C’est ce qu’on appelle la « monarchie institutionnelle », dans laquelle le roi, par son sacre, détient son pouvoir de Dieu et la constitution lui est soumise, à l’opposé des « monarchies constitutionnelles », dans lesquelles le pouvoir du roi est déterminé par la constitution. Ce sont ces dernières qu’on rencontre en Espagne, en Grande-Bretagne, en Belgique, etc. Mais c’est seulement dans les premières qu’on peut dire que le roi est le lieutenant de Dieu sur terre.
Après le temps de la justice (menaces monétaires, économiques, islamiques, sociales) viendra le temps de la miséricorde et du retour de la France à sa vocation première :

AVOIR UN ROI TRES CHRETIEN

Contact

georges.tartaret@orange.fr

Notre ligne politique

Notre ligne politique a été enrichie (voir l'onglet "Notre projet")

Actualités

Pour le commander :
https://www.thebookedition.com/fr/le-projet-de-societe-royaliste-p-386263.html 


Pélerinage à PONTMAIN
Venez prier pour le retour du roi
le 17 de chaque mois
Renseignements :
chouandecoeur@orange.fr
Mob. 06 07 50 26 58