Bienvenue sur notre site légitimiste

MACRON EN PLEINE CONTRADICTION !

Emmanuel Macron a eu le culot de se faire interviewer par Rivarol (26/03/2020). Avec un grand cynisme, il affirme : « Ce que j’ai tenté de faire depuis 2017, ce pour quoi je suis missionné, ce n’est pas la maximisation des profits des multinationales, c’est de conduire les Français vers un monde nouveau en les renouvelant de l’intérieur ».
Notez au passage qu’il reconnaît être « missionné ». Il reconnait donc qu’il y a au-dessus de lui quelqu’un qui a le pouvoir de le missionner. Nous savons que c’est l’oligarchie mondialiste.
Et il précise : « Nous assistons depuis trois mois à la plus remarquable expérience de maîtrise des populations mondiales. (…) Nous entrons dans un monde meilleur. Notre projet est simple. Nous faisons la  pédagogie de la révolution arc-en-ciel, le coronavirus nous aide à soumettre les peuples au Bien ». (note : la « révolution arc-en-ciel », c’est un modèle de société multiraciale, multiethnique, multiculturelle)
Et il conclut : « Même la fin de l’UE ne serait pas une catastrophe. Le schéma directeur est d’atteindre la république universelle. (Les nations) régulent et customisent la marche des hommes vers le gouvernement mondial ».
Le drame, c’est que ce qu’il dit est vrai : tout se passe comme si, à l’aide d’une baguette magique, en l’occurrence le coronavirus, une autorité supérieure avait donné l’ordre à la planète entière de se soumettre et de suivre ses ordres.
Effectivement, l’oligarchie mondiale a réussi un coup de maître : faire marcher à l’unisson presque tous les peuples du monde ! Et Macron a le cynisme de le dire ouvertement.
Mais Macron est rattrapé par la réalité…
Lors de son dernier discours, le 31 mars, il a détaillé toutes les mesures prises par le gouvernement pour aller vers l’autonomie de la France en production de masques et de respirateurs. Un tournant à 180° !
Même s’il a mentionné la nécessité de protéger les frontières européennes, il a mis l’accent sur ce que la France peut faire par elle-même. En un mot, fabriquons français. En d’autres temps, c’est le Parti Communiste qui tenait un tel discours.
Macron reste cependant anticlérical…
Emmanuel Macron se garde bien d’autoriser les chrétiens à se réunir dans les églises pour y prier et à organiser dans la rue de grandes processions. Sans doute profite-t-il du fait que, probablement, peu de chrétiens oseraient, par manque de foi, se réunir de la sorte.
Par quel processus les Français ont-ils perdu la foi ? Bien sûr, il y a tout le matraquage idéologique exercé par la franc-maçonnerie pendant deux siècles. Mais il y a aussi le fait que ceux qui ont la foi n’osent pas l’afficher de peur de se faire attaquer sur le plan politique. En clair, ils sont ignares au niveau politique.
C’est par là qu’il faut commencer. Nous avons la chance de disposer de la doctrine sociale de l’Eglise, qui représente une alternative radicale au mondialisme. Tout chrétien devrait donc la connaître. Par conséquent, il faut commencer par exiger que, dans toutes les paroisses de France, soit effectuée une formation à la doctrine sociale de l’Eglise.

Notre-Dame de Paris : restons mobilisés !

POUR UN ROI TRES CHRETIEN

Pendant treize siècles, le plus ancien royaume d’Europe, la France, fut dirigé par un Roi surnommé « très chrétien » . Pourquoi ?
Après le baptême de Clovis par l’archevêque de Reims, Saint Rémi, celui-ci laissa un testament indiquant clairement que la vocation de la France était d’abord de défendre la foi chrétienne ; si elle y répondait par ses actions, elle réussirait toutes ses entreprises, mais si elle montrait de l’hostilité vis-à-vis de l’Eglise, elle serait rudement châtiée. L’histoire de la France n’a fait que confirmer cette prédiction. Notamment, depuis 1789 et ses droits de l’homme sans Dieu, ne voit-on pas les catastrophes se succéder, les guerres devenir de plus en plus meurtrières et les régimes politiques être renversés les uns après les autres? A l’inverse, quand nous avons eu un saint roi comme Louis IX (précédé par plusieurs autres qui, avec moins de qualités, avaient vigoureusement défendu la chrétienté), la France a connu un très grand siècle de prospérité dont nous pouvons encore admirer certains effets, comme nos cathédrales.
Tous nos rois savaient que le vrai Roi de France était le Christ et qu’ils n’étaient que leur lieutenant : Jeanne d’Arc l’a fait acter devant notaire par Charles VII, Louis XIV lui-même l’a proclamé. En conséquence, vis-à-vis de son peuple, le roi avait des pouvoirs d’autorité temporelle et des responsabilités spirituelles ; il ne devait pas prendre des décisions politiques contraires à la morale chrétienne.
Le principal combat des rois a été leur lutte contre les pouvoirs féodaux d’abord puis contre les puissances financières (ex : Louis XIV contre Fouquet). Mais ils n’ont pas su stopper la dérive individualiste de la bourgeoisie influente et d’une partie de l’aristocratie.
POUR L’AVENIR :
La nécessité de tourner le dos à cette société devenue mondialiste qui nous mène aux pires catastrophes devient évidente. En remplacement, il faut :
-       un roi , muni de pouvoirs d’autorité puissants, y compris militaires
-       des corps intermédiaires représentatifs (familles, métiers, professions, communes)
-        des lois imprégnées d’esprit chrétien
L’autorité du roi vient en aide à la faiblesse humaine et va jusqu’à écarter les obstacles à la vie surnaturelle de ses sujets : il est le garant des libertés. Loin des idéologies, il convient de retrouver le réalisme chrétien, c’est-à-dire souder le naturel et le surnaturel, le temporel et l’éternel.
C’est ce qu’on appelle la « monarchie institutionnelle », dans laquelle le roi, par son sacre, détient son pouvoir de Dieu et la constitution lui est soumise, à l’opposé des « monarchies constitutionnelles », dans lesquelles le pouvoir du roi est déterminé par la constitution. Ce sont ces dernières qu’on rencontre en Espagne, en Grande-Bretagne, en Belgique, etc. Mais c’est seulement dans les premières qu’on peut dire que le roi est le lieutenant de Dieu sur terre.
Après le temps de la justice (menaces monétaires, économiques, islamiques, sociales) viendra le temps de la miséricorde et du retour de la France à sa vocation première :

AVOIR UN ROI TRES CHRETIEN

Actualités

"Notre combat royaliste"
commander à The Book Edition


Pélerinage à PONTMAIN
Venez prier pour le retour du roi
le 17 de chaque mois
Renseignements :
chouandecoeur@orange.fr
Mob. 06 07 50 26 58