Bienvenue sur notre site royaliste

LES ETATS-UNIS, aLLIES OU ADVERSAIRES ?

Ainsi que le fait remarquer Jacques Myard, dans son blog du 16 mai, « les relations entre la France, les pays européens et les Etats-Unis n'ont jamais été un long fleuve tranquille. (…) S’agissant de la France, les tensions entre le général de Gaulle et le Président Roosevelt sont bien connues et ont largement concouru à une incompréhension réciproque. Il est vrai que la volonté de D. Roosevelt d'administrer la France libérée comme l'Allemagne nazie vaincue avec le fameux Allied Military Government of Occupied Territories (AMGOT) était à cent lieues de la volonté de de Gaulle de restaurer la France dans sa pleine souveraineté ».
Et cela continue aujourd’hui : les Etats-Unis, sous le prétexte fallacieux du non respect de l'accord nucléaire par l'Iran, le Président Trump décrète que celui-ci est obsolète, ce qui conduit au maintien et à la reprise des sanctions contre toutes les sociétés qui oseraient continuer à prospecter le marché iranien.
C’est une attaque directe contre les intérêts économiques européens
Ce sont aussi les Etats-Unis qui, avec les accords de Bretton Woods en 1945, ont imposé le dollar comme monnaie des échanges économiques internationaux. Et comme le dollar est régulièrement dévalué – il vaut à l’heure actuelle 1% de ce qu’il vallait au début du XXème siècle – c’est une véritable « pompe à fric » au profit des Etats-Unis et au détriment des autres pays. En clair, les Etats-Unis s’enrichissent depuis 1945 sur notre dos.
Autre conséquence de cette primauté du dollar : elle fournit aux Etats-Unis l’argument pour condamner toute entreprise qui commerce, en dollars, avec un pays auquel ces mêmes Etats-Unis ont décidé d’imposer des sanctions. C’est ainsi que BNP Paribas a été formellement condamnée par la justice américaine, en mai 2015, à payer une amende de 8,9 milliards de dollars (près de 8 milliards d'euros) pour violations d'embargos des Etats-Unis (source Le Monde).
Notons au passage la corrélation évidente entre la puissance militaire des Etats-Unis et sa capacité d’imposer sa volonté sur le terrain économique.
Dans ces conditions comment faire face aux décisions unilatérales américaines et ne pas être entrainé malgré soi dans le processus voulu par Washington ?
L’ancien député Jacques Myard apporte une réponse : « La France se doit de prendre des contre-mesures ; mais  elle doit le faire sur des bases nationales sans attendre un accord préalable des Etats européens, au risque d'attendre longtemps tel Godot. En revanche, si la France prend l'initiative de contre-mesures, il est certain que d’autres Européens suivront. 
A ce titre,  la France dispose de la possibilité d’enjoindre, par voie de réquisition, aux sociétés françaises de poursuivre leurs relations en Iran. C’est ce que fit le gouvernement français en 1981 pour contrer l’embargo américain visant à empêcher la livraison de compresseurs pour le gazoduc d’Ourengoï. Cette réquisition a été considérée par la Justice américaine comme une excuse légale.
En outre, la France peut contraindre à un arbitrage interétatique les Etats au motif que ses décisions d’embargo sont contraires au droit international.
Rien ne l’empêche non plus de poursuivre pour abus de position dominante des sociétés américaines comme les GAFAM, ainsi que la banque américaine Goldman Sachs qui a aidé la Grèce à maquiller ses comptes, au détriment de tous les autres Etats européens membres de la zone euro ».
Pourquoi Emmanuel Macron ne le fait pas ? Parce qu’il n’est rien d’autre qu’un pion mis en place par la triade Royaume Uni / Etats-Unis / Israël pour servir ses intérêts. Et quand on a les moyens financiers, il est facile de corrompre une grande partie des députés.
Il n’y a qu’une solution pour sortir de ce carcan : un pouvoir fort indépendant des partis politiques. Ce ne peut être qu’un roi.
Vive le roi Louis XX

POUR UN ROI TRES CHRETIEN

Pendant treize siècles, le plus ancien royaume d’Europe, la France, fut dirigé par un Roi surnommé « très chrétien » . Pourquoi ?
Après le baptême de Clovis par l’archevêque de Reims, Saint Rémi, celui-ci laissa un testament indiquant clairement que la vocation de la France était d’abord de défendre la foi chrétienne ; si elle y répondait par ses actions, elle réussirait toutes ses entreprises, mais si elle montrait de l’hostilité vis-à-vis de l’Eglise, elle serait rudement châtiée. L’histoire de la France n’a fait que confirmer cette prédiction. Notamment, depuis 1789 et ses droits de l’homme sans Dieu, ne voit-on pas les catastrophes se succéder, les guerres devenir de plus en plus meurtrières et les régimes politiques être renversés les uns après les autres? A l’inverse, quand nous avons eu un saint roi comme Louis IX (précédé par plusieurs autres qui, avec moins de qualités, avaient vigoureusement défendu la chrétienté), la France a connu un très grand siècle de prospérité dont nous pouvons encore admirer certains effets, comme nos cathédrales.
Tous nos rois savaient que le vrai Roi de France était le Christ et qu’ils n’étaient que leur lieutenant : Jeanne d’Arc l’a fait acter devant notaire par Charles VII, Louis XIV lui-même l’a proclamé. En conséquence, vis-à-vis de son peuple, le roi avait des pouvoirs d’autorité temporelle et des responsabilités spirituelles ; il ne devait pas prendre des décisions politiques contraires à la morale chrétienne.
Le principal combat des rois a été leur lutte contre les pouvoirs féodaux d’abord puis contre les puissances financières (ex : Louis XIV contre Fouquet). Mais ils n’ont pas su stopper la dérive individualiste de la bourgeoisie influente et d’une partie de l’aristocratie.
POUR L’AVENIR :
La nécessité de tourner le dos à cette société devenue mondialiste qui nous mène aux pires catastrophes devient évidente. En remplacement, il faut :
-       un roi , muni de pouvoirs d’autorité puissants, y compris militaires
-       des corps intermédiaires représentatifs (familles, métiers, professions, communes)
-        des lois imprégnées d’esprit chrétien
L’autorité du roi vient en aide à la faiblesse humaine et va jusqu’à écarter les obstacles à la vie surnaturelle de ses sujets : il est le garant des libertés. Loin des idéologies, il convient de retrouver le réalisme chrétien, c’est-à-dire souder le naturel et le surnaturel, le temporel et l’éternel.
C’est ce qu’on appelle la « monarchie institutionnelle », dans laquelle le roi, par son sacre, détient son pouvoir de Dieu et la constitution lui est soumise, à l’opposé des « monarchies constitutionnelles », dans lesquelles le pouvoir du roi est déterminé par la constitution. Ce sont ces dernières qu’on rencontre en Espagne, en Grande-Bretagne, en Belgique, etc. Mais c’est seulement dans les premières qu’on peut dire que le roi est le lieutenant de Dieu sur terre.
Après le temps de la justice (menaces monétaires, économiques, islamiques, sociales) viendra le temps de la miséricorde et du retour de la France à sa vocation première :

AVOIR UN ROI TRES CHRETIEN



Plus...

Actualités

"Un roi pour sauver la France"
commander à 
https://www.thebookedition.com/fr/un-roi-pour-sauver-la-france-p-344140.html

Pélerinage à PONTMAIN
Venez prier pour le retour du roi
le 17 de chaque mois
Renseignements :
chouandecoeur@orange.fr
Mob. 06 07 50 26 58

Anciens articles

Soyons fiers de notre époque coloniale
Le leurre de la "réconciliation nationale"
Que fait la FRance dans cette galère Les deux facettes du libéralisme
Pourquoi revenir aux monnaies natioanales
Une nouvelle définition du progrès
Le vrai visage de la laïcité
Voitures électriques
Quelle action syndicale ?
Un revenu décent pour ls agriculteurs...
Le maintien de l'OTAN...Une économie équitable ?
Abattage halal et casher
La montée de l'islam dans les entreprises
Il faut parfois écouter les militaires...
Foi chrétienne et performance
Les terroristes ne font qu'appliquer le Coran
Réchauffement climatique
La justice européenne...
La laïcité est le cheval de Troie de l'islam
A propos de la nationalité
Foi chrétienne et immigration
Vivons-nous mieux aujourd'hui ?<La loi que la république ne fera jamais voter<Macron trahit les paysans
Dépravation et chaos universel...
La tromperie de la réforme scolaire
Les Etats-Unis nous ont déclaré la guerre<Valeurs islamophobes
Réchauffement climatique<Notre système scolaire
L'empreinte écologique
Deux événements diaboliques<Comment réagir face aux attentats ?
Un roi, est-ce dépassé ?<L'illusion de la laïcité
Le leurre de la démocratie
LREM, le parti de l'étranger
Les finances de la France, suite

Comment être de droite ?<La vérité sur l'état financier de la France
Démocratie : confusion entre la fin et les moyens<Un Etat dans l'Etat

L'histoire de France ne commence  pas en 1789<Les discriminations légitimes
Christianisme ou barbarie
La fraternité peut-elle exister...
Bilan d'une élection truquée
Des malentendus sur l'Europe
 Qu'est-ce qu'un projet de société ?
 Les cinq tares de la république 
Le Sacré Coeur et le drapeau français 

La France, grande perdante de la mondialisation
 Une société sans Dieu est-elle durable ? 
Pouvoir spirituel et pouvoir temporel 
Les bruits de bottes se rapprochent
Quid du pouvoir régalien de battre monnaie ? 
Faut-il opter pour l'abstention ? 
Préparons-nous aux troubles qui vont venir 
A propos du protectionnisme